Espagnol Anglais Français Allemand Italien Portugais Russe

(Traduction automatique)

Routes, transports européens et espagnols dans le contexte des années cinquante (I)

Tariq Bermejo Freire
Ingénieur Civil, Chaînes et Ports

RÉSUMÉ

La décennie des années 50 est une phase de développement important des transports, conséquence de la généralisation de l'utilisation de gros véhicules lourds, alliant coûts bas et accessibilité. Les camions commencent à être une véritable concurrence pour le chemin de fer, qui perd des parts de marché compte tenu des premières fermetures de lignes non rentables.

En Europe, la reconstruction du réseau routier commence, reprenant à nouveau l’idée des années 1930 pour la construction d’autoroutes, soulignant ainsi l’Allemagne et l’Italie, qui ont poursuivi avec cette politique routière dont les résultats fructueux ont commencé à être constatés à la fin de la décennie. les années soixante.

Les routes espagnoles ont commencé à montrer des signes d'amélioration après l'approbation du plan de modernisation, avec des ajustements à certains itinéraires et travaux dans les accès aux principales villes. Avec l'augmentation du trafic, la nécessité d'un nouveau plan est devenue évidente, obligeant le gouvernement en général, et le ministre des Travaux publics en particulier, à agir de manière indélébile pour résoudre le problème.

De même, la motorisation arrive en Espagne, avec l'émergence de nombreuses entreprises qui ont commencé à satisfaire les souhaits des utilisateurs et les besoins du pays.

MOTS-CLÉS:

Reconstruction, Motorisation, Plan de modernisation, Circulation, Réseau routier, Histoire, Transport.

Espagnol Route Association
Goya, 23 - 4º droit.
28001 - MADRID (Espagne)
Tél.: (34) 91 5779972
Fax: (34) 91 5766522
Courrier électronique: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs. Vous devez activer Javascript pour la voir.

Suivez-nous sur:

Les cookies nous permettent d'offrir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies. Voir la politique