espagnol anglais français allemand italien Portugais Russe

(Traduction automatique)

Le Parlement européen exige un traitement plus correct de la route

Contrairement à la ligne exprimée par la Commission dans le Livre blanc sur les transports

Le Parlement européen appelle à un "traitement plus correcte" de la route

Elle appelle également à une politique de sécurité routière "agressif" et la création d'une Agence européenne pour la sécurité routière

Madrid, Mars 20 2002.- "Il est nécessaire de miser sur des politiques visant à assurer l'efficacité de la route, le principal mode de transport en Europe, le développement des infrastructures routières dans certaines régions et de fournir davantage de soutien financier pour le maintien du réseau." Avec ce forcefulness a jugé le Parlement européen en ce qui concerne les lignes directrices que vous devez suivre la politique européenne des transports, et a critiqué le traitement accordé au secteur routier dans le Livre blanc «La politique européenne des transports face 2010: Temps la vérité".

Ces manifestations ont eu lieu Mars dernier 5, lors d'une réunion entre les représentants de la Fédération routière européenne (ERF) -dont fait partie l'Association Route espagnole (AEC) - et des représentants du Parlement européen.

Pour le corps législatif suprême de l'Union, la Commission et le Conseil devraient prendre en compte les décisions des consommateurs et des usagers des transports en Europe, la promotion de politiques réalistes qui répondent à leurs exigences. En outre, les lignes directrices sur la sécurité routière doivent être plus agressifs et doivent miser sur «le financement des programmes efficaces (sécurité routière, la sécurité des véhicules, des audits de prévention et d'entretien du réseau) et non seulement par la promotion de mesures coercitive ".

Le Président du Comité exécutif de l'ERF, Aniceto Zaragoza, a exprimé sa satisfaction avec la position du Parlement, il comprend que le Livre blanc "génère un sentiment de défaite pour ceux qui croient que, sur le mérite, les routes sont devenues un pilier fondamental de notre vie sociale et économique ».

Selon Saragosse, la politique de l'UE est rien de plus que la poursuite de la politique de transport appliquée au XXe siècle », qui a été de promouvoir le transport ferroviaire et routier disfavor, ce qui évite l'inefficacité absolue des systèmes ferroviaires publics et monopole européen. " À cet égard, le Parlement européen estime "urgent" et libéraliser monopolisant la gestion des chemins de fer dans l'intérêt de leur conversion en un mode compétitif et adapté au marché.

Espagnol Route Association
Goya, 23 - 4º droit.
28001 - MADRID (Espagne)
Tél.: (34) 91 5779972
Courrier électronique: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs. Vous devez activer Javascript pour la voir.

Suivez-nous sur:

Les cookies nous permettent d'offrir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies. Voir la politique des cookies